Regard vers l’avenir

Pour les prochaines années, nous envisageons le développement de quelques nouveaux secteurs.

  • Nous travaillerons à l’élaboration de plans pour célébrer le 150e anniversaire du pays en invitant les Canadiennes et les Canadiens à visiter l’un des sites particuliers désignés par CNC (ou plusieurs d’entre eux), que ce soit physiquement ou virtuellement.
  • Nous planifions d’explorer des façons de travailler et de partager nos connaissances avec les communautés autochtones du Canada.
  • Nous visons à élargir nos relations de travail avec les organismes de conservation canadiens et les établissements universitaires de recherche.
  • Nous poursuivrons notre travail pour aider à améliorer la compréhension de la biodiversité nordique et continuerons de nous investir davantage dans la région boréale. Ce dernier objectif sera en partie atteint par la publication de plus d’atlas sur la nature, lesquels permettent de cataloguer des renseignements relatifs au nord du Canada et qui sont utiles à la conservation.
  • Nous prévoyons lancer un programme sur les normes et les pratiques en conservation qui sera ouvert à tous les professionnels canadiens du domaine, ainsi qu’un programme de formation en gestion destiné à la prochaine génération de leaders de CNC.

Tout cela s’ajoute à nos efforts continus pour la protection de la biodiversité du Canada. Afin de pouvoir assumer les coûts de nos activités croissantes, nous lançons une campagne de financement visant à recueillir 750 millions de dollars d’ici 2020.

Il est évident que CNC ne peut tout faire sans aide. Il lui faut continuer de travailler en parallèle avec ses partenaires, que ce soit les gouvernements, les propriétaires fonciers, les autres professionnels de la conservation, les individus ou les entreprises.