Mike Dembeck

Nouvelle-Écosse

Nombre de projets : 11

Valeur des terres : Selon les évaluations de la valeur des terres que CNC a conservées directement et avec des partenaires. 1 300 650 $

Acres conservés : 1 315

Bénévoles pour l’intendance : 154

Mike Dembeck

Conservation de la nature Canada (CNC) a dédié l’une de ses aires de conservation clés à la mémoire d’un homme d’Halifax, bénévole de longue date auprès de l’organisme. Les 372 acres (151 hectares) de Prospect High Head seront maintenant dénommées Réserve naturelle Dr Bill Freedman.

M. Freedman, connu par plusieurs comme « Dr Bill », est décédé d’une forme envahissante de cancer en septembre 2015. Il a laissé dans le deuil sa femme, George-Anne Merrill, ses enfants Jonathan et Rachael et sa petite-fille Luthien.

Dr Bill avait pris sa retraite après une carrière d’écologiste et d’ancien directeur du département de biologie de l’Université Dalhousie, où il poursuivait son œuvre comme professeur émérite. Il a aussi été bénévole pendant plus de 25 ans auprès de CNC, tenant le rôle de président du Conseil national en 2008-2009, ainsi que du conseil d’administration régional en Atlantique. En 2012, il a écrit un livre consacré aux 50 ans d’histoire de Conservation de la nature Canada.

CNC a protégé Prospect High Head pour ses importantes landes et sa forêt côtières. Une variété de canards marins, y compris les arlequins plongeurs, les macreuses noires et les hareldes kakawis, fréquente le littoral de la réserve.

CNC a aussi annoncé la création d’un stage en science de la conservation portant le nom de M. Freedman et qui sera offert chaque année à un étudiant de l’Université Dalhousie. Chercheur respecté, il a écrit plus de 100 articles scientifiques et publications évalués par les pairs.

 

CNC a protégé 600 thuyas occidentaux dans l’un des plus grands peuplements de cette espèce en péril présents en Nouvelle-Écosse.

Un habitat côtier important pour la sauvagine et des plantes rares de la Nouvelle-Écosse maintenant conservés

CNC

Dans le cadre de la Semaine nationale de la conservation de la faune, CNC a annoncé l’acquisition d’un site de 50 acres (20 hectares) sur Roberts Island, à l'ouest de Lobster Bay dans le comté de Yarmouth.

La propriété contient un marais salé essentiel, fréquenté toute l’année par les canards noirs et de façon saisonnière par les hareldes kakawis et les sarcelles à ailes vertes.

Le marais salé accueille aussi le baccharis à feuilles d’arroche, une plante rare faisant partie de la flore de la plaine côtière de l’Atlantique. Lobster Bay demeure le seul endroit au Canada où loge cette espèce. De 20 à 30 spécimens se trouvent sur la propriété, sur une population totale d’environ 3 000 plantes à l’échelle du pays.

En plus des marais salés écologiquement fertiles, le site comprend aussi une forêt côtière d’épinettes noires et blanches et de sapins baumiers.

Ce projet de conservation a été soutenu et financé par le Gouvernement du Canada (Programme de conservation des zones naturelles), par la Nova Scotia Crown Share Land Legacy Trust, par le United States Fish and Wildlife Service (en vertu de la North American Wetlands Conservation Act) et par l’entreprise Nova Scotia Fisherman; d’autres donateurs et partenaires locaux y ont aussi contribué.

Une partie de la propriété a été donnée à CNC en vertu du Programme des dons écologiques, administré par Environnement Canada. Ce programme offre des avantages fiscaux aux individus ou aux entreprises faisant don de terres dotées d’une grande importance sur le plan écologique.

Alain Belliveau

Pour célébrer le Jour de la Terre, CNC a annoncé avoir reçu un don généreux de terres forestières dans le nord de la Nouvelle-Écosse, lesquelles abritent des peuplements de thuyas occidentaux et de frênes noirs, deux espèces désignées en péril dans la province.

Cette forêt de thuyas figure parmi les plus importantes de la province et est l’une des seules dans le nord de la Nouvelle-Écosse.

Bonnyman & Byers Ltd, une entreprise familiale néo-écossaise de gestion forestière, a donné 412 acres (167 hectares) de terres situées près de la rivière Pugwash, dans le comté de Cumberland. La propriété comporte un peuplement de plus de 600 thuyas occidentaux.

Le thuya occidental est une espèce naturellement rare en Nouvelle-Écosse, mais qui se raréfie encore davantage en raison des activités humaines. Il est considéré comme une espèce vulnérable en vertu de la loi sur les espèces en voie de disparition de la province.

La propriété présente aussi un petit peuplement de frênes noirs, une espèce considérée comme menacée en vertu de cette même loi. Cette terre pourrait être ajoutée à la Réserve naturelle Docherty’s Brook, nouvellement désignée en vertu du plan sur les parcs et les zones protégées de la province.

Une partie de la propriété a été donnée à CNC en vertu du Programme des dons écologiques, administré par Environnement Canada. Ce programme offre des avantages fiscaux aux individus ou aux entreprises faisant don de terres dotées d’une grande importance sur le plan écologique.

Ce projet de conservation a également été soutenu et financé par le Gouvernement du Canada en vertu du Programme de conservation des zones naturelles, par le programme Forêts TD, par Nova Scotia Fisherman et par la Nova Scotia Crown Share Land Legacy Trust.